Qu'est-ce que la surdité ?

La surdité est un handicap invisible à première vue : aucun signe extérieur ne permet de déceler si une personne est sourde ou non.

La surdité se définit par une baisse de l'audition très importante ou totale. Une baisse partielle de l’audition est qualifiée d’hypoacousie.

Il existe divers mécanismes de surdité. L’organe de l’audition est constitué de deux parties : l’une dévouée à la perception, l’autre à la transmission. On distingue donc les surdités de transmission par atteinte du tympan ou des osselets, et les surdités de perception par atteinte de l'oreille interne ou cochlée.

Les surdités mixtes associent les deux types de surdité.

Seules les surdités de transmission sont éventuellement accessibles à la chirurgie. Les surdités de perception sont irréversibles, d'où l'intérêt de les prévenir.

La surdité est classée en fonction des seuils auditifs :

  • Surdité légère
  • Surdité moyenne
  • Surdité sévère
  • Surdité profonde

Le degré de surdité, le fait d’être né sourd ou de le devenir, le parcours d’éducation, sont autant de critères qui influencent les divers modes de communication chez les sourds ou malentendants.

Le traitement, l'appareillage et le ressenti seront différents en fonction du type de surdité.